Nous allons commencer une longue série d’exercices sur les consonnes « L » et « R » : il y aura 2 leçons de bases (4 vidéos), et au total, 5 leçons (soit 10 vidéos) sur « L » et « R »

La prononciation de ces consonnes semble difficile pour beaucoup d’étudiants pour deux raisons principales :
1 – L’ opposition L/R n’existe pas dans certaines langues
2 – cette opposition existe dans la langue des étudiants mais le « R » est prononcé différemment.

L’exercice d’aujourd’hui présente les « L » et les « R » en fin de mots.

Pour commencer, écoutez et répétez les mots de cet exercice. Ensuite lisez, essayez de lire les explications. Mais n’oubliez pas que, du moins au niveau débutant, il plus important de répéter les exercices que de comprendre les explications ! 
 

 
Explications en français relativement facile

La prononciation du « L » :

(Explication très simplifiée) En français, la position de la langue pour prononcer « L » ressemble à celle de « D ». Mais le son du « L » est long car l’air s’écoule doucement, comme pour une voyelle. Le « L » est donc assez long et si vous prononcez trop vite le « L », les francophones entendront parfois « D ».
 
 
La prononciation du « R » :

(Explication assez simplifiée) Le « R » peut être prononcé de plusieurs façons en français. Si votre langue maternelle n’a pas de « R » mais possède un « H », vous pouvez commencer par prononcer le « R » français comme le « H » de votre langue.

Pour bien prononcer le français, il ne faut surtout pas utiliser la pointe de la langue, sinon le « R » ressemble trop au « L ».

En prononçant « R » il faut ouvrir la bouche (presque comme pour la voyelle « A »). Si vous fermez la bouche, vous risquez de prononcer quelque chose qui ressemble à « L » ou à « F ».

Attention, si vous aimez les chansons françaises, il ne faut pas essayer d’imiter les grands chanteurs comme Edith Piaf ou Jacques Brel : leur prononciation du « R » dans certaines chansons est souvent trop forte. Les Français ne s’en rendent pas compte eux-mêmes, mais dans la conversation, le « R » est presque toujours beaucoup plus faible. Comme il est faible, il est plus facile à prononcer !