Voici aujourd’hui mon dernier exercice consacré à l’alphabet français. Les lettres y sont ordonnées « paradoxalement ».

(les enseignants trouveront plus de détails sous la vidéo). 
 

 
Pour les enseignants de Français Langue Étrangère

Si un moteur de recherche vous à conduit sur cette page et que c’est votre première visite, je vous conseille de lire les explications de l’article précédent sur ce que j’appelle un ordre logique, correspondant à un degré de difficulté croissant pour les étudiants ignorant tout du français mais connaissant le nom anglais des lettres de l’alphabet latin.

L’expression ordre paradoxal fait référence au fait qu’en pédagogie, il est normal d’aller du plus simple au plus complexe, mais dans mes cours, lorsque je sais que le plus simple est assimilé, j’ai souvent tendance à réviser ce qui a été vu auparavant en commençant par le plus complexe. C’est une habitude, ce n’est pas une théorie et encore moins un dogme.

La vidéo commence donc par les lettres avec lesquelles mes étudiants ont le plus de difficultés (G et J, E, R, U et K et enfin W et Y). Après un bref intermède musical , vient la deuxième série (A, I, H, K et X), puis les consonnes dont le nom est facile à retenir, je dis bien à retenir, c’est-à-dire à lire plus ou moins bien, et non à prononcer (B, C, D, P, T et V) et enfin la série des lettres qui se prononcent de manière très proche en français et en anglais.

J’ajouterai que cette dernière vidéo consacrée l’alphabet présente un laps de temps de 2 secondes environ entre l’apparition de la lettre sur l’écran et les aides audio-visuelles (la prononciation et les transcriptions phonétiques), ce laps de temps sert bien évidemment à laisser à l’étudiant le temps de lire à haute voix chaque lettre avant d’entendre la prononciation de référence.