La brève vidéo qui suit présente une conversation entre un homme et une femme : l’homme est très triste car son épouse, Sarah, vient de mourir dans un accident de voiture. Quant à la femme, elle comprend cette tristesse mais elle avoue à cet homme qu’elle l’aime, probablement depuis très longtemps.
Regardez cette vidéo.


 
Maintenant lisez la conversation dans sa transcription fidèle à la prononciation entendue dans le film. Les parenthèses contenant des points de suspension indiquent les mots non prononcés. Essayez de les écrire sur une feuille.

Transcription fidèle à la prononciation entendue dans le film :
L’homme : Qu’est-ce (…) tu fais, là ?
La femme : J’te cherchais.
L’homme : Qu’est-ce (…) tu veux ? T'(…) as rien à faire là.
La femme : Excuse-moi, je…
L’homme : (…) Faut pas venir ici.
La femme : Tu sais, après la mort de Sarah, je… je (…) voulais pas te brusquer, je…
L’homme : C’ (…) est rien, c’est oublié.
La femme : Tu sais, je (…) regrette pas ce que je t’ai dit à l’époque. Mes sentiments n’ont pas changé. Je voulais que tu le saches.

Maintenant comparez ce que vous avez écrit avec la « correction », c’est-à-dire la transcription en français soutenue.

Transcription selon les codes de la grammaire scolaire :
L’homme : Qu’est-ce que tu fais, là ?
La femme : Je te cherchais.
L’homme : Qu’est-ce que tu veux ? Tu n’as rien à faire là.
La femme : Excuse-moi, je…
L’homme : Il ne faut pas venir ici.
La femme : Tu sais, après la mort de Sarah, je… je ne voulais pas te brusquer, je…
L’homme : Ce n’est rien, c’est oublié.
La femme : Tu sais, je ne regrette pas ce que je t’ai dit à l’époque. Mes sentiments n’ont pas changé. Je voulais que tu le saches.

Vous avez probablement trouvé sans difficulté les disparitions du « ne » des négations. (le lien est en préparation)

Vous avez peut-être remarqué « J’te ». N’oubliez pas qu’en français écrit le pronom personnel « Je » ne devient « J apostrophe » que devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet (j’ai, j’habite). Mais ici, pour montrer dans cette transcription phonétique que le e muet n’est pas prononcé, l’apostrophe est utilisée. En fait, si vous écoutez bien, vous entendrez quelque chose qui ressemble plutôt à « Ch’te » (pour les étudiants de niveau avancé : il s’agit d’un assourdissement par anticipation). Je vais préparer un article pour présenter ce phénomène très fréquent

Avez-vous remarqué la disparition de « que » dans des questions commençant par « Qu’est-ce que tu… » ? Cette phrase est un lien vers l’article qui présente ce phénomène.

Enfin, le pronom personnel de « Il ne faut pas venir » n’est pas prononcé (le lien est en préparation)

Note sur le film.
Cette vidéo est extraite du film français « Les fourmis rouges » du réalisateur Stephan CARPIAUX (2007). Le rôle de l’homme ayant perdu sa femme est tenu par Frédéric PIERROT et celui de la femme amoureuse par Julie GAYET.