L’article d’aujourd’hui concerne la plus fréquente des simplifications utilisées en français familier. Il s’agit de l’omission du mot NE dans la négation. L’exemple le plus courant est NE… PAS.
 
Cette simplification est encore aujourd’hui considérée comme incorrecte et, si vous apprenez la langue française et si vous avez des examens de français écrit, il vaut mieux ne pas l’utiliser dans vos devoirs. Elle est cependant extrêmement fréquente dans la conversation. Tous les Français, et probablement tous les francophones, l’utilisent quotidiennement, parfois sans même en avoir conscience.
 
L’exemple que j’ai choisi de présenter est extrait d’un film documentaire récent (voir la référence en bas de page). L’homme qui parle, âgé de presque 80 ans, utilise ce qu’on appelle parfois le français des personnes cultivées, ou encore le français soutenu, par opposition au français familier.
 
Pendant tout le film, il parle lentement, en utilisant une prononciation très claire et une grammaire très correcte. Pourtant, à un moment, probablement sans y faire attention, il prononce la phrase « Euh, j’ai déjà dit que je ne connaissais pas grand-chose à la mode » de la manière suivante : EU, JÉ DÉJA DI KJE KONÉSÉ PA GRAN CHOZ-A LA MOD.(Pour faciliter sa compréhension, la phrase est répétée 3 fois dans ma vidéo.)
 

Ainsi donc, l’homme interviewé dans ce film, qui parle sans aucune rapidité, « oublie » parfois le NE de la négation. Bien sûr, les moments du film où il prononce ce NE sont très nombreux, mais cela montre que, même quand on utilise un français soutenu, devant une caméra, pour un témoignage qui sera vu par des milliers, peut-être même des millions de personnes, il est devenu naturel de sauter le NE de la négation. Bref, la « leçon », on pourrait même dire la « morale », de cette petite vidéo, c’est que l’omission de NE est très naturelle en français parlé.
 
Dans mon prochain article je montrerai la partie dans laquelle se trouve la phrase présentée aujourd’hui. En attendant, si cela vous intéresse, la vidéo (28 secondes) est visible sur la chaîne YouTube, Le FRANÇAIS FAMILIER.


Note: Ce bref extrait provient du film documentaire intitulé Yves Saint Laurent – Pierre Bergé, l’amour fou. La personne interviewée est Pierre Bergé.